De Paris à St Vaast lès Melo

 

Un soir, pendant un after-grimpe, une idée émerge de nos jeunes esprits. Combinons escalade et vélo afin de proposer une sortie cent pour cent gratuite aux adhérents de Vertical 12 !

En voici le récit. Pas celui de la soirée after-grimpe, hein, celui du weekend à … Saint Vaast Lès Melo.

Le Rdv est fixé à cinq heures du matin devant le club.
Les 24 vaillants guerriers, volontaires pour l’expédition,
sont tous là en avance tellement il leur tarde de partir.
Ils sont suréquipés (partenariat avec une grande marque pour l’occasion) : vélo de course tout carbone, pneus increvables et résistants aux 23kg de matériel que chaque candidat charge courageusement sur sa monture.

Ils traversentles villes illustres de Saint Denis, Sarcelle, Luzarches. Se rendant compte qu’ils sont largement en avance sur
le timing, Ils décident donc d’un commun accord (notez qu’ ils
s’entendent à merveille) de faire un détour par le château de
Chantilly pour saluer le Roi, de recevoir ses compliments chargés
d’admiration et de se faire couvrir de pièces d’or …

A nouveau sur leurs destriers, la troupe traverse Saint Leu et Montataire pour enfin atteindre Saint Vaast les Melo, lieu béni d’escalade, où une foule en liesse s’est attroupée pour les acclamer.

Les premiers rayons de soleil de la journée éclairent la Scène.
Oui, ils ont fait tout cela en moins de deux heures ! Après avoir
festoyé avec les autochtones, ils se préparent pour l’escalade.

Une ascension de paroies vertigineuse de 250m en moyenne,
plus déversantes les unes que les autres. Le tout agrémenté d’une
météorologie déchaînée.

Avaient-ils peur? Non. Ont-ils seulement sué ? Bien sûr que non.
Car ces 24 athlètes ne suent pas. N’émane d’eux que des odeurs d’herbe coupée et de colchiques dans les prés. Dans leur efficacité, ces héros ont bâtis un village de bois et de feuilles trouvés aux alentours afin de créer le confort qui leur était dû..

Heureusement car, au matin, 60cm de neige était tombé et
il leur fallu continuer leur grimpe avec crampons et piolets
(toujours fournis par leur mystérieux sponsor).

Le retour fut sans encombres, on passera vite sur les
faits devenus banals pour des gens de cette trempe :
déconstruction du village de bois et de feuilles afin de
replanter les troncs et de recoller les feuilles sur les
arbres (et oui, en visite sur les sites naturels, il faut laisser
l’endroit comme vous l’avez trouvé, nos camarades ont des
valeurs !), chasse au sanglier et cuisson à la broche, sauvetage
de bébé éléphant, retour en une heure et quatre minutes
au coeur de Paris sans aucuns encombres.
Retour victorieux dans leurs familles où
conjoint et enfants les attendent, des étoiles pleins les yeux !

Pour la véritable histoire, demandez au 4 clampins qui ont accepté
de participer à ce weekend. Les timings étaient légèrement différents, le matériel pas très haute technologie, les détours jamais prémédités, le Roi était en fait un frère dévoué qui, sinon d’or, nous a offert des bières, le village était composé de deux tentes, la météo était au top, les voies d’escalade accessibles tous les niveaux, l’aller et le retour boosté d’un petit coup de RER A …

Cependant, le sauvetage de l’éléphant était vrai !

Nicolas (après sans doute quelques bières)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s