Calanques 2015

Hébergés en périphérie du village au nom sympa Roquefort la Bedoule, nous avions loué un fourgon et une voiture pour atteindre les calanques. Les routes d’approche furent sinueuses et magnifiques, et les marches d’approche tout aussi intéressantes à travers la végétation étrange de l’extrême sud de la France (c’est un Breton qui écrit ce compte rendu) : arbousiers, figuiers de barbarie, buissons de romarin, agaves géantes, pins parasols, sorte de chênes nains et piquants …

Le temps fut avec nous : même si la brume matinale vint parfois semer de doute dans nos esprits, chaque journée fut douce ensoleillée et le calcaire éblouissant de beau temps. Il y eut même des baignades pour celles et ceux que l’eau vivifiante de la mer sans marées ne rebutait pas.

Le premier jour, on est parti 12 copines et copains, à travers la garrigue, ça sentait bon le thym, la lavande et le romarin… Mais en revenant de la calanque, nous nous vîmes seulement 10. Et c’est à la frontale que la gravité de la situation fut mise en lumière : la cordée de notre nouveau président manquait à l’appel. Un texto, qui sera sans doute un jour gravé dans le calcaire à gouttes d’eau, résuma la situation : « .. » Faisant preuve du sang froid le plus absolu, malgré la chute nocturne des températures, le groupe se sépara en deux : une mission courses et préparation de l’apéro remonta vers les voitures, tandis qu’une équipe de sauvetage se formait. Elle n’eût fort heureusement pas à intervenir in situ (V12 n’est pas encore au point sur les formations « secours héliporté autogéré »), car à la lumière de leurs lampes, les brebis égarées entre rappels hasardeux et broussailles ténébreuses avaient découvert un GR. Un rendez-vous fut donné au bout du sentier, à la calanque suivante. Les secouristes y récupérèrent le binôme perdu. Suite à cette aventure, notre président, sauvé par sa frontale, fut déclaré « lumineux », et les héros de la journée condamnés à payer leur tournée.

Recette de la grosse soupe aux pâtes piombi.

Attention, cette recette est végétarienne, ce qui peut choquer les personnes non averties. Mais qu’on se rassure, l’heureuse association des céréales et des légumineuses apportera à chaque estomac la ration de protéines qu’il espère.

Pour en gros six personnes :
Temps de préparation et de cuisson : à peu près une heure.
Ingrédients :
Oignons
Ail
Patates
Carottes
Pois chiches
Lentilles
Coriandre en graines
Sel, poivre, romarin, laurier, épices au choix
Pâtes piombi
Tomates en boite (ou coulis de tomates fraîches si c’est la saison)
Sucre
Huile d’olive

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s